Quelques mots sur le Tournoi de Dronninglund

– Histoire et personnes à contacter

Qui fait quoi?

Le tournoi de Dronninglund est dirigé par un groupe de coordination composé de 4 personnes qui dirigent chacun un certain nombre de commissions et de groupes où de nombreuses personnes viennent mettre la main à la pâte.

Simon Aagaard Poulsen: 

Directeur du tournoi.

Responsable des inscriptions, des hébergements et des transports. Il est de plus le représentant officiel vis à vis des institutions que sont la DHF (Fédération Danoise de Handball) et l’EHF (Fédération Européenne de Handball).

E-mail: info@dronninglundcup.com

Christen Hansen Bager:

Responsable du déroulement du tournoi, des terrains, arbitres, NTIC/Internet et RP.

E-mail: info@dronninglundcup.dk

Ingolf Pedersen:

Trésorier (comptabilité et activités financières), responsable des repas et des sponsors.

E-mail: i-pe@stofanet.dk

Torben Pedersen:

Responsable des trophées, des stands et de la discothèque.

E-mail: fam.pedersen@mail.dk

Histoire

La section handball de l’Union Sportive de Dronninglund (DIF) organisa ce tournoi pour la première fois en 1978. Les débuts furent modestes. S’y retrouvèrent 60 équipes principalement venues du Danemark et de Norvège de 3 catégories différentes seulement (moins de 14, moins de 16 et moins de 18 ans).

Depuis, le tournoi a fait son chemin et, année après année, a pris une dimension nouvelle jusqu’à accueillir, lors de son 40ème anniversaire, 242 équipes de 18 nations différentes, des moins de 10 aux moins de 29 ans. Aujourd’hui on a même un groupe d’âge de moins de 29 ans.

De l’époque où les participants pouvaient tous être hébergés dans l’école de Dronninglund, nous sommes passés à une phase où tous les établissements scolaires de Dronninglund, mais aussi des villes voisines de Hjallerup et d’Asaa  sont utilisés. Nous avons parallèlement développé un service de navettes, bien évidemment gratuites, entre ces différents lieux pour que toutes et tous puissent circuler dès 6h30 le matin et jusqu’à 23h le soir.

Par la suite, nous avons mis sur pied une discothèque (où l’ alcool n’est pas autorisé), qui est devenue très populaire. Il n’est pas rare d’y retrouver chaque soir plus de 1000 jeunes.